Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr

Le complexe d’infériorité : pourquoi, comment ?

« Je suis inutile et nulle par rapport aux autres ». Voilà une phrase type que l’on peut entendre chez une personne souffrant d’un complexe d’infériorité. Ses échecs et ses complexes prennent toute la place et la comparaison avec autrui est systématique.

Explications.

Lorsque l’on parle de complexe d’infériorité, on ne fait pas référence à la simple jalousie passagère. Ce sentiment de se sentir perpétuellement moins bien, moins beau, moins intelligent rend la vie infernale. On peut s’en sortir.

De quoi parle t-on exactement ?

Le professeur autrichien Alfred Adler a mis le premier des mots sur ce mal-être. Pour le fondateur de la psychologie individuelle, le sentiment d’infériorité trouve son origine dans l’enfance. En effet, un bébé est tellement dépendant des adultes et de ses parents en particulier, que ce sentiment est naturel. Le problème survient quand on ne parvient pas à dépasser ce stade. Ce sont souvent les parents qui ont mis la barre trop haute, qui ont donné des défis trop difficiles à atteindre par l’enfant ou, au contraire, qui l’ont dévalorisé. La personne dénigre alors ses qualité et est obnubilée par ses faiblesses et ses défauts. (suite…)

Continuer la lecture

Education positive : ce qu’en dit la science

lona Boniwell, experte en psychologie positive, nous présente trois études emblématiques démontrant les bénéfices de cette nouvelle approche éducative.

Étude n°1 : sourire authentique, bonheur durable

La théorie « d’expansion et de production » des émotions positives de Barbara Fredrickson, psychologue américaine, auteure de Mieux vivre grâce à la pensée positive (Larousse), montre que les expériences affectives positives contribuent à notre développement personnel et l’influencent durablement. Par exemple, les enfants heureux ont davantage de probabilités de retenir ce qu’ils étudient, de continuer d’avancer dans l’adversité et de se lier d’amitié avec des enfants de milieux différents. Et ce n’est pas tout : les émotions positives éprouvées dans l’enfance peuvent avoir des conséquences à l’échelle d’une vie. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu