Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr

Des remèdes naturels pour protéger sa gorge

Inflammation, toux, démangeaisons et autres maux de gorge peuvent être soignés à partir de remèdes naturels, boissons chaudes, gargarismes, sirops, concoctés à partir d’aliments ou de plantes médicinales.

Boissons chaudes et gargarismes contre les maux de gorge

Boissons chaudes et gargarismes contre les maux de gorge

Différents aliments et ingrédients naturels qui se trouvent facilement en supermarché constituent de bons éléments pour préparer des boissons chaudes reconnues pour soulager les maux de gorge.

Boisson chaude au citron

L’un des remèdes maison les plus efficaces pour diminuer l’intensité des maux de gorge est la boisson préparée à base de citron, d’eau chaude et de miel. Il vous suffit de mélanger le jus d’un demi-citron et une cuillère à café (= c. à thé) de miel dans 250 ml d’eau chaude. Les flavonoïdes, des composantes antioxydantes, que contient le citron agiront pour réduire l’inflammation de la gorge. Tout comme le citron, le miel a des propriétés anti-inflammatoires. Il a également un effet antibactérien en raison de son pH bas, sa texture et sa faible concentration en protéines.

Gargarisme au sel

Le gargarisme au sel est une solution simple à répéter plusieurs fois par jour, au besoin. Il faut compter 1 cuillère à café (= c. à thé) de sel pour 250 ml d’eau bouillante. Une fois le mélange refroidi, il peut être utilisé toutes les 2 ou 3 heures. Le sel présente une activité antibactérienne, ce qui limitera la prolifération des bactéries responsables des maux de gorge.

Gargarisme au bicarbonate de soude

Une alternative au traditionnel gargarisme au sel est celui au bicarbonate de soude. Tout comme le sel, ce produit permet d’enrayer les bactéries et est sans danger pour la santé. Il peut même être ajouté à la routine quotidienne d’hygiène buccale.

Sirops faits maison pour calmer la toux liée aux maux de gorge

Les sirops-maison sont une bonne alternative aux sirops en vente en pharmacie qui contiennent généralement une multitude de médicaments. Tout comme les boissons chaudes et les gargarismes, ils se préparent avec des aliments et des plantes.

Sirop à l’oignon

En plus des antioxydants stimulant vos défenses naturelles qu’il contient, l’oignon possède des propriétés antibactériennes qui favoriseront un retour à la normal. Pour concocter le sirop, il suffit de laisser mijoter 6 oignons blancs hachés et ½ tasse de miel au bain-marie pendant 2 heures. Par la suite, le mélange doit être passé au tamis pour en recueillir le liquide, soit le sirop.

Sirop aux clous de girofle

Le clou de girofle a la capacité d’engourdir la douleur, ce qui aura un effet apaisant sur la toux et le mal de gorge. La préparation de ce sirop est simple : laisser macérer au réfrigérateur 5 ou 6 clous de girofle dans 250 ml de miel durant une nuit complète. Le lendemain, il suffit de retirer les clous de girofle et le sirop est prêt à être consommé. […]

 

Source : passeportsante.net

 

Continuer la lecture

8 astuces pour garder le moral en hiver

Pas facile de garder le moral lorsque les jours raccourcissent, que la lumière devient faible et que les microbes nous prennent pour proie. Voici quelques astuces pour voir la vie du bon côté même lorsque le thermomètre affiche des températures négatives.

Ralentir le rythme

Vouloir avoir autant d’énergie en hiver qu’en été est peine perdue et risque de mettre le moral à zéro.

Mieux vaut écouter son biorythme, comme les animaux qui entrent en hibernation, et ne pas demander trop à son organisme. En respectant ses besoins physiologiques, on est davantage en accord avec soi-même et donc, de meilleure humeur.

Prendre l’air… et la lumière

Le manque de lumière peut entraîner une baisse de moral, voire des symptômes dépressifs (dépression saisonnière), et causer des troubles du sommeil en raison d’une baisse de production de mélatonine (hormone du sommeil).

Si la lassitude commence à gagner du terrain dès que les températures rafraîchissent, plutôt que de se recroqueviller chez soi, il est important de prendre l’air. Une lampe de luminothérapie peut également être installée à la maison pour faire le plein de lumière.

Mettre de la couleur

S’il fait gris et noir dehors, rien de mieux que de mettre de la couleur dans son quotidien pour booster son moral.

Que ce soit dans la garde-robe ou dans la maison avec une décoration pleine de pep’s, misez sur les couleurs chaudes qui réchauffent le corps et l’esprit : rouge flamboyant, jaune flashy, rose fluo, voyez la vie en couleurs.

Voir ses amis

En hiver, la tendance est au repli et à la solitude, or le lien social est important pour garder une bonne santé psychologique.

Profitez des longues soirées d’hiver pour inviter vos amis autour d’une raclette ou d’un plat d’hiver convivial à partager. Cela apportera beaucoup de chaleur… humaine !

S’habiller fun

L’heure d’hiver est propice aux gros pulls en laine et aux chaussons fourrés pour se réchauffer, autant en profiter pour y apporter un peu de fantaisie.

Du fameux chandail de Noël aux motifs kitsch à souhait (renne, Père Noël, bonhomme de neige) aux pantoufles délirantes, faites-vous plaisir et profitez de l’hiver pour ne pas vous prendre au sérieux. […]

 

Source : passeportsante.net

Continuer la lecture

Le miel et ses multiples usages

Introduction

Le miel est une substance sucrée fabriquée par les abeilles à l’aide du nectar des fleurs. Composé à plus de 80 % de glucides, c’est un aliment riche en énergie et relativement pur. En fait, on y retrouve principalement deux sucres : le fructose et le glucose, deux sucres simples qui ne nécessitent aucune digestion avant leur absorption et qui sont facilement et directement assimilés par le corps.

Caractéristiques du miel :

  • Riche en calories ;
  • Riche en glucides ;
  • Source de potassium ;
  • Effet prébiotique ;
  • Riche en antioxydants.

Carte d’identité du miel

  • Type : Substance sucrée
  • Origine : Afrique du Sud
  • Saison : Printemps et été
  • Couleur : Jaune, dorée
  • Saveur : Sucrée.

Caractéristiques du miel

Lors de sa récolte, le miel est un liquide sucré qui va rester liquide ou cristalliser en fonction de sa teneur en fructose et en glucose. Plus un miel est riche en fructose, plus il restera liquide.

Mot du nutritionniste

Dans une portion de 15 ml de miel, aucun nutriment ne rencontre les critères pour être considéré comme une source, une bonne source ou une excellente source. Il est cependant intéressant de l’utiliser pour ses vertus anti-bactériennes et anti-septiques.

 

4 bienfaits du miel : pourquoi en manger ?

  1. Les prébiotiques sont des glucides non assimilables par notre organisme qui jouent un rôle dans la balance de la microflore intestinale. Le miel aurait possiblement un effet prébiotique sur le corps humain en améliorant la croissance, l’activité et la viabilité des bifidobactéries et des lactobacilles de la microflore intestinale, des bactéries importantes pour une bonne santé.
  2. Le miel est une source alimentaire d’antioxydants. La majorité de ces antioxydants sont des flavonoïdes. Ces derniers interagissent dans la neutralisation des radicaux libres du corps, permettant ainsi de prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et de certaines maladies neurodégénératives. La quantité et le type de flavonoïdes trouvés dans le miel varient selon la source florale. Règle générale, les miels les plus foncés, comme ceux issus du tournesol et du sarrasin, contiennent des quantités de flavonoïdes supérieures aux miels plus pâles, ainsi qu’une plus grande capacité antioxydante. D’ailleurs, pour une même quantité, le miel possède un pouvoir antioxydant équivalent à celui de la majorité des fruits et légumes. Par contre, il est rare que l’on consomme la même quantité de légumes/fruits et de miel. Toutefois, l’assimilation de ces flavonoïdes par le corps humain ayant été très peu étudiée d’autres recherches sont nécessaires.
  3. Certaines caractéristiques du miel tel son bas pH, sa grande viscosité qui limite la dissolution d’oxygène et sa faible concentration en protéines lui confèrent un effet antibactérien important. D’ailleurs, la possibilité de prévenir et de traiter certaines affections gastro-intestinales mineures comme de l’inflammation ou un ulcère gastrique par une administration orale de miel n’est pas exclue. En effet, ce dernier diminuerait l’adhérence des cellules bactériennes aux cellules épithéliales de l’intestin ce qui empêcherait les bactéries de se fixer et de proliférer, en plus de mettre à profit ses propriétés anti-inflammatoires.
  4. Le miel contient sensiblement la même quantité de sucre ou de calories que les autres agents sucrants (sucre blanc, cassonade, sirop d’érable) mais du à son pouvoir sucrant plus élevé, il est un choix intéressant car on le consomme en quantité plus faible. Également, comme celui-ci possède un indice glycémique plus faible, il demeure un choix plus avisé pour les personnes atteintes de diabète. […]

Source : passeportsante.net

Continuer la lecture
Fermer le menu