Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr

Comment décrypter le langage corporel ?

Le langage corporel, c’est tout ce que le corps exprime de manière consciente ou inconsciente. Vous savez, cette multitude de petits gestes qui nous échappent parfois, mais qui peuvent trahir certaines émotions. Voici quelques astuces pour apprendre à mieux les repérer.

L’étude du langage corporel est une véritable science depuis 1996 : la synergologie. En effet, si l’on n’est pas formé, on peut ignorer ou se tromper dans l’interprétation de certains gestes de notre interlocuteur. Comment s’y retrouver ?

Le langage non-verbal de notre corps 

Dans une conversation, l’attitude du corps représente 55 % du message, les mots seulement 7 % et l’intonation, 35 %. On n’y fait pas assez attention. Cependant, le corps participe pleinement à l’interaction, mais de façon non-verbale. Qu’est-ce que cette main crispée, ces sourcils froncés, ces bras croisés ou ces pieds qui tapotent nerveusement me disent ? Et qu’est-ce que ma posture révèle de moi-même, de mon état émotionnel ou de ma personnalité ? Quelle image est-ce que je renvoie à mon entourage ? Tous ces « détails » peuvent influencer une embauche, un rendez-vous séduction, un conflit, l’animation d’une réunion etc. (suite…)

Continuer la lecture

Le complexe d’infériorité : pourquoi, comment ?

« Je suis inutile et nulle par rapport aux autres ». Voilà une phrase type que l’on peut entendre chez une personne souffrant d’un complexe d’infériorité. Ses échecs et ses complexes prennent toute la place et la comparaison avec autrui est systématique.

Explications.

Lorsque l’on parle de complexe d’infériorité, on ne fait pas référence à la simple jalousie passagère. Ce sentiment de se sentir perpétuellement moins bien, moins beau, moins intelligent rend la vie infernale. On peut s’en sortir.

De quoi parle t-on exactement ?

Le professeur autrichien Alfred Adler a mis le premier des mots sur ce mal-être. Pour le fondateur de la psychologie individuelle, le sentiment d’infériorité trouve son origine dans l’enfance. En effet, un bébé est tellement dépendant des adultes et de ses parents en particulier, que ce sentiment est naturel. Le problème survient quand on ne parvient pas à dépasser ce stade. Ce sont souvent les parents qui ont mis la barre trop haute, qui ont donné des défis trop difficiles à atteindre par l’enfant ou, au contraire, qui l’ont dévalorisé. La personne dénigre alors ses qualité et est obnubilée par ses faiblesses et ses défauts. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu