Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr
Dis-moi : "c'est quoi, un neurotransmetteur ? (1/3)

Dis-moi : "c'est quoi, un neurotransmetteur ? (1/3)

Encore un de ces mots bien alambiqués, qui donne bien mal à la tête, mais aurait le mérite d’être mieux connu. :

nerve-cell-340Un neurotransmetteur est une molécule chimique qui assure la transmission des messages d’un neurone à l’autre, au niveau des synapses et la molécule libérée par un neurone lors d’une stimulation se fixe à un récepteur sur un autre neurone, ce qui entraîne la transmission de l’influx nerveux, ou à un récepteur sur une cellule cible, ce qui entraîne divers effets dans un organe.( futura-santé.com)

Là, je vous demande : qui est encore avec moi ? Oups…

J’ai bien conscience que je suis partie sur un terrain houleux voire même en chute libre, pour autant j’ai la conviction que ces neurotransmetteurs méritent notre attention.

cartoon-cerveau__340Et si on simplifiait au maximum.

  • Savez- vous que les neurotransmetteurs sont indispensables à notre bien-être ?
  • Savez-vous que ce sont eux qui permettent au cerveau de communiquer avec le reste du corps ?
  • Savez-vous que sans eux, il n’y aurait pas de contraction musculaire ? Donc pas de respiration ?
  • Savez-vous que sans eux, nous serions incapables de voir, de penser, de comprendre, de nous souvenir, d’éprouver des émotions ?

 

De nombreuses substances jouent le rôle de neurotransmetteurs dans le cerveau. Certaines sont directement issues de notre alimentation, d’autres sont d’origine plus complexe. Le cerveau doit faire un mix et combiner plusieurs substances pour fabriquer ses neurotransmetteurs. Cependant lorsque l’action d’un neurotransmetteur est perturbée, en découlent des dysfonctionnements. Aujourd’hui, la médecine permet de quantifier les produits qui altèrent ces neurotransmetteurs, et d’avoir une idée plus précise des relations entre tel neurotransmetteur et tel trait du comportement.

Je vous propose de découvrir avec moi, les 6 principaux.

Cette semaine : l’Acétylcholine et la Dopamine :

Pour faire simple : l’acétylcholine est liée à la notion de mémoire, c’est un neurotransmetteur qui commande la capacité à retenir une information, la stocker et la retrouver au moment nécessaire.

Dopamine est synthétisée par certaines cellules nerveuses à partir de la tyrosine, un acide aminé (composant des protéines de l’alimentation). Elle affecte le mouvement musculaire, la croissance des tissus, le fonctionnement du système immunitaire et intervient dans la sécrétion de l’hormone de croissance. Les réseaux dopaminergiques du cerveau sont étroitement associés aux comportements d’exploration, à la vigilance, la recherche du plaisir et l’évitement actif de la punition (fuite ou combat). La baisse d’activité des neurones dopaminergiques d’une certaine région du cerveau entraîne une diminution du mouvement spontané, une rigidité musculaire et des tremblements et on peut parler alors de la maladie de Parkinson. Pour favoriser la synthèse de dopamine : il faut consommer des plats riches en protéines tels que du canard, de la dinde, des œufs, du cottage cheese…

Pour faire simple : la dopamine crée un terrain favorable à la recherche de motivation, de plaisir ou d’émotions, à l’état d’alerte, au désir sexuel. Et lorsque la synthèse ou la libération de dopamine est perturbée, on peut voir apparaître démotivation, voire dépression.

brain-1773885_960_720Je vous retrouve la semaine prochaine, pour découvrir deux autres neurotransmetteurs…

Anne Laure Cohen

Coach depuis plus de 9 ans, ma volonté est de permettre à chacun de se révéler. Mes atouts : Savoir être à l’écoute et « parler vrai », savoir faire preuve d’adaptabilité et de curiosité, viser l’autonomie de mes clients, être empathique et disponible, être diplomate et ouverte d’esprit tant sur le plan humain que sur celui l’entreprise.

Laisser un commentaire

5 × cinq =

Fermer le menu