Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr
Dis-moi : "c'est quoi, un neurotransmetteur ? (3/3)

Dis-moi : "c'est quoi, un neurotransmetteur ? (3/3)

Savez-vous que sans les neurotransmetteurs, nous serions incapables de voir, de penser, de comprendre, de nous souvenir, d’éprouver des émotions ?
Pour faire suite à l’article de la semaine dernière, les deux derniers neurotransmetteurs.

GABA (acide gamma-aminobutyrique) est synthétisé à partir de l’acide glutamique. C’est le neurotransmetteur le plus répandu dans le cerveau. Le GABA semble impliqué dans certaines étapes de la mémorisation. Le GABA est aussi un neurotransmetteur inhibiteur, c’est-à-dire qu’il freine la transmission des signaux nerveux. Sans lui, les neurones pourraient s’emballer, transmettre des signaux de plus en plus vite, jusqu’à épuisement du système. Le GABA permet de les maintenir sous contrôle. Il favorise le calme et la relaxation, il diminue la tonicité musculaire, ralentit le rythme cardiaque, réduit les convulsions de l’épilepsie, ainsi que les spasmes musculaires et joue un rôle clé dans le contrôle de l’anxiété.
Pour favoriser la synthèse de GABA : il faut avoir une alimentation suffisamment riche en glucides fournissant de la glutamine, précurseur du GABA. Parmi les aliments à privilégier : les amandes, l’avoine complet, la banane, le blé complet, le brocoli, les noix, les lentilles, le son de riz, le flétan…
Pour faire simple : le GABA favorise la relaxation. De même, on constate que des niveaux bas de ce neurotransmetteur entraînent des difficultés d’endormissement et de l’anxiété.Adrénaline est sécrétée par par les glandes surrénales et active la réponse de l’organisme à un stimulus, et en général au stress. Elle agit sur le système nerveux sympathique et peut augmenter le pouls, la pression sanguine, améliorer la mémoire, augmenter la force de contraction musculaire et la capacité respiratoire, dilater les pupilles et faire se dresser poils et cheveux. Elle prépare l’organisme à une réaction du type « fuir » ou « faire face ».

Pour limiter les effets néfastes d’un taux d’adrénaline chroniquement élevé, pensez à la phytothérapie, à des techniques de gestion du stress comme la relaxation, la sophrologie, le yoga, la méditation, …

Pour faire simple : l’adrénaline est le neurotransmetteur qui nous permet de réagir dans une situation de stress. Des taux constamment élevés d’adrénaline conduisent à la fatigue, au manque d’attention, à l’insomnie, à l’anxiété et dans certains cas à la dépression.

brain-1773885_960_720Notre neurochimie conditionne notre vie et nos modes de fonctionnements sont liés à notre biochimie. Prenons le temps de mieux les connaitre.
La balle est dans votre camp, à vous de jouer !
 

Anne Laure Cohen

Coach depuis plus de 9 ans, ma volonté est de permettre à chacun de se révéler. Mes atouts : Savoir être à l’écoute et « parler vrai », savoir faire preuve d’adaptabilité et de curiosité, viser l’autonomie de mes clients, être empathique et disponible, être diplomate et ouverte d’esprit tant sur le plan humain que sur celui l’entreprise.

Laisser un commentaire

19 + deux =

Fermer le menu