Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr
Le bonheur, comment être heureux et le rester

Le bonheur, comment être heureux et le rester

Richesse, situation sociale, forme physique, relations… sont en général les marqueurs d’un objectif appelé bonheur. Sonja Lyubomirsky décrypte dans son livre « Comment être heureux et le rester » le phénomène et propose 5 stratégies cognitives et comportementales pour vous accompagner.

Le bonheur est une compétence à entretenir

Les spécialistes montrent qu’un changement positif survenant dans les circonstances de votre vie ne se traduit pas nécessairement par un changement significatif de votre bien-être. Alors si le bonheur ne vient pas de votre environnement, vient-il pour autant d’une gigantesque loterie  génétique ? Sonja Lyubomirsky, professeur de psychologie à l’Université de Californie-Riverside, tout au long de sa carrière a étudié le bonheur. Au bout de cette traque elle estime que le bonheur est une compétence, en grande partie sous votre contrôle à travers les actions que vous décidez, les interprétations que vous faites des événements, et les réactions que vous générez.

Se rappeler que la vie est courte

Du basique mais efficace. Selon Sonja Lyubomirsky, prendre conscience de sa mortalité devient une stratégie efficace pour trouver le bonheur. Des participants ont été invités à vivre le mois suivant comme si c’était le dernier, et ont connu des niveaux plus élevés de bien-être à la suite de cette période, que ceux qui n’avaient pas cette limite de temps. Cette capacité de bonheur s’explique par une plus grande connexité avec l’environnement et l’entourage. Il vous est donc plus facile d’apprécier un repas, des vacances ou une ville quand vous savez que leur existence a une fin. Une ressource limitée voit sa valeur augmenter, considérant la rareté du temps, vous devez saisir le moment qui passe comme le dernier votre vie. Si cette dimension subtile et importante est difficile à réussir « vivre tous les jours comme si c’est le dernier », il est plus aisé de reconnaître que les bons moments ne sont pas éternels et de les apprécier d’autant plus.
Lecture associée  Bonheur au travail : règles de base à votre portée

Bouger, changer et jouer sur la variété

De la même manière, il est étonnamment facile de s’adapter à un événement positif, comme un mariage, une promotion professionnelle ou la bonne santé. Selon Sonja Lyubomirsky, l’événement le plus beau ou le plus extraordinaire que vous vivez est soumis à un « processus d’adaptation hédonique, dans lequel il perd son impact émotionnel par une exposition répétée ». […]

Source : cadre-dirigeant-magazine.com

Anne Laure Cohen

Coach depuis plus de 9 ans, ma volonté est de permettre à chacun de se révéler. Mes atouts : Savoir être à l’écoute et « parler vrai », savoir faire preuve d’adaptabilité et de curiosité, viser l’autonomie de mes clients, être empathique et disponible, être diplomate et ouverte d’esprit tant sur le plan humain que sur celui l’entreprise.

Laisser un commentaire

dix-huit + huit =

Fermer le menu