Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr
Osez l’humour au travail ! C’est bon pour le moral … et la performance !

Osez l’humour au travail ! C’est bon pour le moral … et la performance !

Si tout le monde ne rêve pas d’être le patron, tout le monde souhaite être quelqu’un de sympathique et d’aimé. Comme le dit le proverbe : « Ceux qui font rire sont les rois », tant l’humour facilite le contact avec les autres et l’intégration dans les groupes. Pratiquer l’humour est une façon de prendre de la distance avec un problème, c’est aussi le moyen de tisser du lien social, de renforcer la relation avec des collègues et des clients. L’humour est un levier de performance. … Alors ? Qu’attendons-nous ? Osons l’humour au travail !

Vouloir définir l’humour, c’est prendre le risque d’en manquer

« Vouloir définir l’humour, c’est prendre le risque d’en manquer » nous dit justement Guy Bedos. Je prends le risque, en partant de l’idée que c’est toujours intéressant de connaitre la profondeur et la complexité des sujets pour mieux les maitriser.

La source de l’humour puise dans l’humorisme médical élaboré par Hippocrate de Cos (460-370 av JC). Selon lui, la melankholè (mélancolie) désigne un excès de bile noire et une forme de folie, dont le symptôme est le rire.

Il s’en suit des siècles où le rire (la notion d’humour n’existe pas encore) est considéré avec méfiance, particulièrement par le clergé catholique au Moyen Age.

Au XVIIème siècle, le théâtre Élisabéthain fait apparaître l’humour en Angleterre au sens de “lubie”, “caprice”, “fantaisie ». En France, c’est seulement en 1880 que le mot humour entre à l’Académie française avec la définition suivante : « Penchant à la plaisanterie, originalité facétieuse, à peu près dans le sens du mot anglais humour ».

Finalement, je propose de reprendre la définition de Fortin et Méthot (2004) :

« Le sens de l’humour est l’aptitude à percevoir, à créer, à exprimer (par des mots ou des gestes) des liens originaux entre des êtres, des situations ou des idées, liens qui font rire ou sourire celui à qui on les communique car il les comprend et les apprécie ».

 

L’humour : prendre de la distance pour créer de la proximité

 
 

Faire de l’humour, c’est être capable de prendre de la distance avec le sujet, tout en jouant sur la connivence qu’on a avec ses interlocuteurs. Ce qui fait dire à Desproges qu’ « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ».

Pour qu’il y ait humour, il faut :

– De la bienveillance, sinon, on parle d’ironie ou de satire …

– Du ludisme, car l’humour est un jeu, avec ses trois dimensions : le plaisir, des règles et des marges de liberté,

De l’incongruité, qui est le véritable ressort de l’humour. […]

Source : Barth, I., 2016, Osez l’humour au travail ! C’est bon pour le moral … et la performance !, 7 mai, RMS Magazine.

 

Anne Laure Cohen

Coach depuis plus de 9 ans, ma volonté est de permettre à chacun de se révéler. Mes atouts : Savoir être à l’écoute et « parler vrai », savoir faire preuve d’adaptabilité et de curiosité, viser l’autonomie de mes clients, être empathique et disponible, être diplomate et ouverte d’esprit tant sur le plan humain que sur celui l’entreprise.

Laisser un commentaire

5 × quatre =

Fermer le menu