Appelez moi au : + 33(0)6 28 01 67 08 - Email: a.cohen@alc-consulting.fr
Qu’est-ce que le développement personnel ?

Qu’est-ce que le développement personnel ?

Les démarches centrées sur le développement personnel sont principalement issues du courant de la psychologie humaniste, qui vit son essor aux États-Unis dans les années 50 à 60 et en Europe dans les années 60 à 70. Ce courant, axé sur l’épanouissement de la personne, tentait d’échapper à ” l’impérialisme analytique ” qui régissait alors toute tentative thérapeutique ou de changement personnel et prétendait s’adresser à tous ceux qui étaient en recherche d’un mieux-être sans pour autant se considérer comme malades.

Les approches furent multiformes dans la mesure où elles tentaient de prendre en charge la vie psychique, la vie mentale, le corps, le spirituel et le transcendantal. Cette ambition, si elle ouvrait large les portes de la connaissance de soi, n’allait pas sans déboucher parfois sur quelques démesures et nouvelles souffrances.

Les outils du développement personnel portent des noms qui renvoient au melting-pot où se sont rencontrés des chercheurs comme : Carl Rogers et son approche centrée sur la personne, Fritz Perls et la gestalt-thérapie, Jacob Levy Moreno et le psychodrame, Leonard Orr et le rebirthing, Alfonso Caycedo et la sophrologie, Eric Berne et l’analyse transactionnelle, et tant d’autres encore. J’ajouterai aussi Françoise Dolto, avec la liberté qu’elle avait pour mettre en mots l’indicible et son intuition exceptionnelle dans l’écoute des enfants.

J’appelle pour ma part développement personnel toute démarche de changement dans laquelle je prends le risque de m’autoresponsabiliser, en vue de remettre en cause – pour en comprendre le sens et pour dynamiser autrement mes façons d’être – mes modes de pensée, mes croyances, mes certitudes et mes comportements au quotidien.

 

Les axes d’un travail sur soi peuvent s’articuler autour de quatre pôles principaux :

Relation à l’autre :

Comment est-ce que je nourris ou sabote mes relations à autrui ?

Il y a une véritable aspiration à accéder à des relations plus authentiques, plus créatives avec autrui. Stages et formations aux relations humaines y répondent.

Relation à soi :

Comment puis-je développer ma capacité à devenir un meilleur compagnon pour moi-même, à cesser d’entretenir souffrance et persécution à mon égard ?

Des propositions de type thérapeutique, individuelles ou en groupe, peuvent répondre à ces attentes.

Relation à son histoire :

Comment puis-je développer une capacité plus grande à établir des ” reliances “, des passerelles pour accéder au sens des événements de mon histoire et entendre l’impact profond des personnages significatifs qui ont jalonné mon existence ?

Il s’agit là de démarches thérapeutiques spécifiques, proposées par des thérapies familiales de type systémique et des approches transgénéalogiques.

Relation au divin :

Si j’accepte qu’une part de divin m’habite et que je suis relié à travers lui à l’infinitude de l’univers, je peux, par des approches particulières (méditation, transe, travail sur la respiration), me prolonger et m’agrandir tout en gardant les pieds sur terre.

Dans l’entourage de celui qui l’entreprend, une démarche de développement personnel suscite souvent suspicion, opposition, voire rejet. C’est le risque de l’ouverture au changement. En me remettant en cause, je déstabilise les habitudes, les schémas acquis de mes proches et, dans un premier temps, je dois m’attendre à des conflits qui risquent de renforcer ma solitude et mes difficultés relationnelles.

Toute démarche de développement personnel est une épreuve à risques. Ce peut être encore une démarche labyrinthique, anxiogène par les bouleversements qu’éventuellement elle entraîne : nouveaux choix de vie professionnelle, remise en cause des engagements affectifs ou amoureux…

Mais ce peut être aussi une démarche fabuleuse, par la rencontre du meilleur de moi-même, par la créativité qui se moissonne, par l’énergie de vie qui s’épanouit en moi. Toute démarche de développement personnel peut aussi déboucher sur un changement social. En devenant un agent de changement pour moi-même, je deviens un agent de changement pour autrui. Je deviens, au sens profond du terme, un être planétaire.

Jacques Salomé

Source : psychologies.com

Anne Laure Cohen

Coach depuis plus de 9 ans, ma volonté est de permettre à chacun de se révéler. Mes atouts : Savoir être à l’écoute et « parler vrai », savoir faire preuve d’adaptabilité et de curiosité, viser l’autonomie de mes clients, être empathique et disponible, être diplomate et ouverte d’esprit tant sur le plan humain que sur celui l’entreprise.

Laisser un commentaire

12 + 4 =

Fermer le menu